Album - Les évadés du Plak'adre

Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur
Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur
Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur
Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur
Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur
Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur
Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur
Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur
Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur
Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur
Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur
Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur

Pour l’inauguration de la galerie le Plak’Art, il me fallait relever le défi de réaliser quelque chose qui … « sortait de l’ordinaire » . Je me livrai alors à une réflexion intense. Après un duel sans merci d’une quarantaine d’heur

Publié dans album